Genre: Jeunesse Roman

Pages: 189

Date de parution: 15 février 2011

ISBN (Papier): 9782894232606

ISBN (ePub): 9782894235126

ISBN (PDF): 9782894233368

Code: PDP377

Le soleil se lève au Nord

Partagez

Auteur: Doric Germain

Marc Bérard, à dix-sept ans, doit tout quitter. Il doit laisser derrière lui les rues pavées, les arcades de jeu, le confort matériel de la vie en ville pour rejoindre son oncle, un guide de chasse, dans la grande forêt d'épinettes du Nord. Un endroit sauvage, peu habité, totalement à l'opposé de ce qu'il a toujours connu. Tout d'abord inquiet, décontenancé, Marc Bérard apprendra rapidement à se mesurer à son nouvel environnement. À en apprécier la rigueur et la beauté, et à faire face aux dangers constants qui le menacent. Surtout, à se fier à ses propres ressources, condition essentielle à la survie dans la forêt boréale.

Doric Germain

Doric Germain est né en 1946 au Lac Sainte-Thérèse, près de Hearst en Ontario. Il a obtenu un baccalauréat en arts du Collège universitaire de Hearst et une maîtrise en lettres et linguistique françaises de l’Université d’Ottawa. Passionné de littérature et éducateur franco-ontarien engagé, Doric Germain a publié cinq romans, dont le best-seller franco-ontarien La vengeance de l’Orignal (1980) et le roman historique Défenses légitimes (le Nordir, 2003), qui remportait en 2004 le prix des lecteurs Radio-Canada.

De tous les auteurs franco-ontariens, Doric est sans doute le plus connu par les jeunes, puisque ses romans ont souvent été mis au programme des écoles secondaires françaises de l’Ontario et ont pour cadre le nord de la province. Romans d’action d’une écriture visant l’efficacité, ils ont contribué à donner aux jeunes de toute une génération le goût de la littérature franco-ontarienne. Doric Germain a parcouru la province pour rencontrer son public et échanger avec lui. Il a prononcé plusieurs conférences et a participé à de nombreuses émissions de radio et de télévision.

Il a enseigné au secondaire, ainsi qu’au département de littérature de l’Université de Hearst à compter de 1970. Il a pris sa retraite en 2012.