Genre: Roman

Pages: 128

Date de parution: 2 novembre 2011

ISBN (Papier): 9782923673110

ISBN (ePub): 9782923673752

ISBN (PDF): 9782923673202

Code: BLE113

Le soleil du lac qui se couche

Partagez

Collection BCF

Auteur: J.R. Léveillé

Acheter ce livre

Il y a des œuvres qui marquent la carrière d’un auteur, la littérature d’une communauté et qui imposent une vision nouvelle et déterminante d’une région. Le soleil du lac qui se couche est un tel livre.

--

Un livre inspirant par Les libraires
Dans ce roman, Angèle, une jeune métisse, raconte sa rencontre marquante avec Uneo Takami, un vieux Japonais. Une rencontre de celle qui change une vie, qui fait que la vie n’est plus « quelque chose de banal ». Des liens profonds se tissent entre Angèle et Uneo; une tendresse émouvante se dessine entre eux. Comme on peut le lire en préface, Le soleil du lac qui se couche, « c’est une histoire comme on les aime. Comme on aime qu’elles soient écrites. […] Ça se lit tout seul, c’est magnifique. » Exactement. C’est une histoire que vous aimerez lire; elle est magnifique, inspirante, touchante. Ce livre vous restera longtemps en tête, dans le cœur. (Alexandra Mignault)

--

Extrait de l'entrevue (radio et vidéo) avec Celyne Gagnon pour des Lieux et des Lettres - ICI Radio Canada

Métissage des genres, des lieux et des cultures : L’abécédaire d’un roman franco-manitobain

C'est en 1995 que J. R. Léveillé, profitant d'une année sabbatique, se retire sur les rives du lac Manitoba pour écrire Le soleil du lac qui se couche. Ce roman, ancré dans les paysages, les sons et les couleurs du Manitoba, se situe à la croisée de la zénitude japonaise et de la culture métisse. Heureuse juxtaposition littéraire qui, par sa prose épurée et imagée, est riche de sens et emplie du regard que porte l'auteur sur son territoire.

Acheter ce livre

J.R. Léveillé

ARTICLE WIKIPÉDIA DE J.R. LÉVEILLÉ

-

 Né à Winnipeg en 1945, J.R. Léveillé est l’auteur de plus d'une trentaine d’oeuvres (romans, poésie, essais) publiés au Manitoba, en Ontario, au Québec et en France. À la fin des années 1960, il entreprend des études de maîtrise et de doctorat en littérature française et est boursier des gouvernements du Canada et de la France. De 1973 à 1980, il réside en Ontario et au Québec où il enseigne. En 1981, il revient au Manitoba et poursuit une carrière comme journaliste et réalisateur à Radio-Canada jusqu’en 2006. J.R. Léveillé a réalisé des portraits d’auteurs pour la télévision, dirigé des numéros spéciaux de revues littéraires et il est un conférencier invité à de nombreuses rencontres nationales et internationales. Il a été longtemps directeur littéraire aux Éditions du Blé et secrétaire du Winnipeg International Writers Festival. J.R. Léveillé est lauréat du Prix Champlain 2002 du Conseil de la Vie française en Amérique, ainsi que du Prix Rue-Deschambault 2003 de la province du Manitoba pour son roman, Le soleil du lac qui se couche; il a reçu le Prix littéraire du Manitoba français en 1994 pour sa poésie et le Prix du Consulat général de France à Toronto en 1997 pour l’ensemble de son oeuvre. En 1999, il fut intronisé au Temple de la renommée de la Culture au Manitoba pour sa contribution à la littérature et a été récipiendaire du Manitoba Lifetime Writing and Publishing Award en 2007. Un colloque international sur son oeuvre a eu lieu à Saint-Boniface en 2005. En février 2012 on lui a accordé le Prix de distinction en arts du Manitoba. Son recueil de poésie Poème Pierre Prière (2012) a remporté les prix Lansdowne de poésie et Manuela Dias de conception graphique en édition en 2012.

---

Vidéo performance de JR Léveillé pour le Festival FAIM

---

Article J.R. Léveillé : l'indétermination assumée par Catherine Voyer-Léger pour Nuit Blanche #139

---

Entretien avec J.R. Léveillé (2015)

--

Extrait de l'entrevue (radio et vidéo) avec Celyne Gagnon pour des Lieux et des Lettres - ICI Radio Canada

Métissage des genres, des lieux et des cultures : L’abécédaire d’un roman franco-manitobain

Je me suis toujours intéressé à une sorte d’écriture où le textuel est à la rencontre du visuel. On oublie qu’à l’origine, celui qui écrivait et celui qui peignait utilisaient la même brosse. JRL

Depuis un grand nombre d’années, mon écriture est vouée à une espèce de description du bonheur. JRL