Genre: Roman

Pages: 276

Date de parution: 25 novembre 2008

ISBN (Papier): 9782923274492

ISBN (ePub): 9782896990986

ISBN (PDF): 9782896990979

Code: INT 133

Le figuier sur le toit

Partagez

Auteur: Marguerite Andersen

Acheter ce livre

Prix des lecteurs Radio-Canada, 2009

Lauréat au Prix littéraire Trillium 2009

Se préparant à célébrer son anniversaire avec sa famille canadienne, une vieille dame, sujet principal de ce roman, s’interroge sur son existence ainsi que sur sa mort inéluctable. Des fragments de son enfance allemande reviennent, telles de petites vignettes poétiques, offrant au lecteur des éléments de son parcours et de celui de ses parents qui ont vécu, à Berlin, l’arrivée du national-socialisme et les années désastreuses de 1933 à 1946. Dans cet ouvrage d’autofiction et de témoignage historique, Marguerite Andersen aborde l’antisémitisme de l’Allemagne nazie et la question de la culpabilité collective d’une nation. Elle remémore les souffrances infligées aux Juifs, mais démontre aussi les conséquences du régime nazi sur d’autres habitants de ce pays, ainsi que la dévastation des villes allemandes par les bombardements anglo-américains. Immigrée au Canada en 1958, l’auteure tente, en filigrane, de répondre à la question qu’on lui pose ici sans cesse : where are you from? (d’où venez-vous?), qui la précipite inévitablement dans les affres de la culpabilité allemande et l’exil constant qu’elle vit depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Un roman poignant sur le destin tragique d’un peuple et de ses victimes.

 

Voici ce qu'a dit le jury du Prix Trillium 2009 :

Le livre se caractérise par la richesse d'observation et la profondeur de la réflexion sur la condition humaine et sur la responsabilité individuelle face aux grands remuements historiques. Un livre à la fois touchant, drôle, triste et terriblement humain.

Acheter ce livre

Marguerite Andersen

Nouvelliste, romancière, poète, essayiste, Marguerite Andersen est la doyenne des lettres franco-ontariennes. Elle a publié une quinzaine d’ouvrages littéraires, dont plusieurs furent primés : La mauvaise mère (Prix Trillium), Le figuier sur le toit (Prix Trillium, Prix des lecteurs Radio-Canada), Parallèles (finaliste, Prix du Gouverneur général) et La soupe (Grand prix du Salon du livre de Toronto).

Son œuvre, frappante par sa modernité formelle et son féminisme assumé, procède de la fictionnalisation d’un parcours d’immigration qui l’a menée de son Allemagne natale vers d’autres pays d’Europe, vers l’Afrique et en Amérique. Elle vit aujourd’hui à Toronto.

Pour voir des vidéos de l'auteure, cliquez sur les liens suivants : La vie devant elles, Je ne veux pas écrire pour une élite