Cinq fois finalistes aux Prix du livre du Manitoba

20 avril 2015

Des ouvrages Éditions du Blé sont cinq fois finalistes au Prix du livre du Manitoba.

Jean Riel, fils de Louis Riel d’Annette Saint-Pierre est finaliste au prix Mary Scorer pour le meilleur livre par un éditeur du Manitoba et au prix littéraire Rue-Deschambault. Confessions sans pénitence de Lise Gaboury-Diallo et soubresauts de Charles Leblanc sont également finalistes au prix Rue-Deschambault. Fort Mac de Marc Prescott est finaliste pour le tout nouveau prix Chris Johnson pour la meilleure pièce par un dramaturge manitobain.

La biographie de Jean Riel écrite par Annette Saint-Pierre démêle, pour la première fois, certains mythes entourant ce personnage et fait la lumière sur le parcours de vie tortueux et torturé d’une personnalité écrasée par le poids de son héritage.

L’exploration du Mal, en poèmes et en dessins, entreprise par Lise Gaboury-Diallo dans Confessions sans pénitence surprendra peut-être plus dʹun lecteur. Pourquoi ? Parce que les sujets singuliers qui se présentent livrent leurs confessions sans pénitence. Le Mal, qui sévit dans nos sociétés comme une tare endémique, nous est révélé sous plusieurs facettes et de manière parfois déconcertante.

Dans soubresauts, l’enfant terrible des lettres manitobaines qu’est Charles Leblanc fait preuve d’une redoutable exigence de lucidité et insiste sur l’importance de ne jamais trahir son rêve : justice sociale ou amour. Comme il le dit lui-même : « Ça se voit, ça s’entend, ça touche, ça se sent, ça se goûte, puis ça s’allume, ça chauffe, ça bouillonne, ça soubresaute, puis ça s’écrit. Aussi simple et compliqué que ça. »

Fort Mac, écrit par le « bad-boy » de la dramaturgie franco-canadienne, Marc Prescott, est une pièce coup-de-poing relatant l’histoire de personnages partis tenter leur chance dans les sables bitumineux de Fort McMurray en Alberta.

Les Éditions du Blé félicitent tous les finalistes. Les prix du livre du Manitoba seront remis le 25 avril 2015 au Malbourough Hotel, 331, rue Smith à Winnipeg.